INSTITUT RICCI
CENTRE D'ETUDES CHINOISES
Accueil   Présentation   Actualités   Cours et conférences au centre Sèvres   Publications   Documents et Conférences hors Centre Sèvres   Partenaires   Liens  
Nouveaux Documents
Le coin des penseurs
Le point de vue d'un dissident sur les contacts entre le Vatican et Pékin
Tous les textes des penseurs.
Aide
Page imprimable
Recherche dans le site.
Présentation d'un Groupe de publications
Groupe de Publications Rencontre des religions orientales
Généralités

Il y a quatre siècles, les Européens ont entendu parlé des religions orientales par les lettres des missionnaires jésuites au Japon, aux Indes ou en Chine, et, ce d'une manière qui pouvait être biaisée par les préjugés (ou "évidences") des rédacteurs des "Lettres édifiantes et curieuses" et autres. A leur époque, il était assez rare que les missionnaires puissent échapper à la tutelle des rois d'Espagne et du Portugal, à qui le pape faisait obligation d'embarquer des missionnaires à bord des navires se rendant dans ces pays nouvellement découverts pour avoir une exclusivité commerciale.
C'est sans doute la Chine qui leur échappa le plus longtemps aux puissances européennes, puisque ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que des navires japonais puis européens furent envoyés dans des ports chinois pour les "ouvrir" au commerce. A ces préoccupations commerciales se mêlait curieusement un souci missionnaire et la défense des chrétiens. Que la France de la IIIe république, prompte à séparer l'Eglise et l'Etat, soit parvenue pendant des décennies à s'imposer comme le défenseur des chrétiens en Chine, montre le double langage de ces puissances attirées par les ressources nombreuses et le marché potentiel qu'était à leurs yeux la Chine.
Aujourd'hui, il n'est plus question - ou, du moins, dans la plupart des zones géographiques - de défendre ou propager des religions avec les armes. C'est le temps d'une compréhension approfondie, du "dialogue", de la "rencontre". Sans doute cette rencontre est surtout individuelle.
Qu'y a-t-il à chercher dans un tel dialogue? Les religions ne sont-elles pas exclusives les unes des autres? Quel peut être le résultat de la rencontre? Est-ce trouver quelque chose de nous en l'autre? Est-ce trouver quelque chose de l'autre en nous? Alors qu'est-ce? Ne serait-ce pas plutôt trouver en nous quelque chose de l'un et de l'autre et qui nous est inconnu, pour reprendre une formule de pratiquants de ce dialogue.
Dans cette section, seront présentés des ouvrages dont les perspectives celles ouvertes dans les lignes ci-dessus.
François Hominal
Novembre 2015

Liste des Groupes de Publications Achats et renseignements
Titre Auteur/Interprète
Le Taoïsme religieux
La construction de la sainteté dans la Chine moderne : la vie du maître bouddhiste Xuyun
50 grands maîtres du bouddhisme chinois : Moines éminents du Mahayana
Yves Raguin - 1915-1998 - L'expérience missionnaire et spirituelle d'un jésuite en Asie
Mis à jour le : 10/12/2018
Nos coordonnées Informations légales Nous contacter